Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Marlène Llop | l'Usine – Centre national des arts de la rue et de l'espace public(Tournefeuille / Toulouse Métropole)

Marlène Llop

Résumé

collectif BallePerdue

Gora ! Un selfie au milieu des Sioux

Informations pratiques

Sortie d'Usine
vendredi 10 avril 2019 - 20 h
à l'Usine

durée : 1h15 - en intérieur - à partir de 14 ans

gratuit

   billetterie en ligne   

 

en résidence du 5 au 10 novembre, du 19 au 23 novembre 2018 et du 1er au 10 avril 2019 à l’Usine


Détails

Après la création d’Asile Club en 2016, l’Usine accompagne Marlène Llop et le collectif BallePerdue pour leur nouvelle création Gora ! Un selfie au milieu des Sioux. Cette jeune équipe continue son exploration de la mise en scène de la parole, tout particulièrement dans son rapport à la musique et au paysage. Dans Gora !  le parcours de l’auteur plasticien Manu Berk, originaire du Pays Basque, servira de fil conducteur pour expérimenter la question du sentiment d’appartenance et des expressions politiques. 

 

« Gora ! est une traversée auto-fictive, une micro-sociologie de langue, de propagande, de fratrie et de tout ce qui nous construit dans l’adolescence. C’est sur cette période que Marlène Llop interroge Manu Berk, auteur et plasticien du collectif, né en 1984, au Pays Basque. Il a grandi entre le skate et des drapeaux brûlés, le surf et des cagoules, les odeurs de wax et de bombes à taguer. Elle lui demande de raconter son parcours avec ses mots et la distance d’aujourd’hui. Fasciné par ces images politiques, ces pères cagoulés et le sérieux des situations, il s’interroge aujourd’hui sur lui-même, sa propre révolte, ses racines créolisées et s’en amuse. Gora ! questionne ici les zones d’influence, les mécanismes d’appartenance pour en dégager une forme performative et visuelle où installation sonore et paysage composent un espace poétique et politique. » 

collectif BallePerdue

 

BallePerdue

« BallePerdue est un collectif d’artistes indépendants basé à Toulouse. Il regroupe auteurs, plasticiens, metteurs en scène et musiciens. Le collectif intervient ici dans une mutualisation des compétences et des moyens au service des créations. Chaque porteur de projet assume sa singularité, son esthétique, sa signature. Interdisciplinaires, ces artistes approchent le théâtre, frôlent la performance, éditent et impriment une approche critique entre philosophie classique et sweat à capuche. Ils jettent, proposent, déplacent, démarrent, tracent... et laissent derrière eux le silence du dommage collatéral. Celui du doute de l’art. 

Pour information, ils n’ont aucune solution. »
collectif BallePerdue

Veuillez patienter pendant le chargement de la page.