Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Nuits Bleues # 5 | l'Usine – Centre national des arts de la rue et de l'espace public(Tournefeuille / Toulouse Métropole)

Nuits Bleues # 5

Résumé

Nuits Bleues # 5 

la nuit nous appartient

arts poétiques
en partenariat avec le théâtre Garonne

Informations pratiques

vendredi 22 décembre 2017

à 19h au Théâtre Garonne

réservation : www.theatregaronne.com - 05 62 48 54 77

 

samedi 23 décembre 2017

à 18h à l'Usine - Je réserve !

 

en intérieur - à partir de 16 ans

tarif unique : 15€ par soir - pass 2 soirées : 25€

 


Détails

En février 2014, l’Usine inaugurait une nouvelle forme de programmation au cœur de son lieu de création, un rendez-vous public régulier : les Nuits Bleues. Un rendez-vous qui offre l’occasion de vivre une expérience : une traversée au cœur d’un champs artistique en affirmant la place de formats atypiques - tant par leur forme, leur durée que leur rapport à l’espace ou au public.

C’est à l’heure du prochain solstice (sol : soleil ; sistere : retenir, s’arrêter) que l’Usine et Garonne vous invitent à vous arrêter, à retenir le temps lors des Nuits Bleues #5 dédiées aux arts poétiques : spectacles, performances, musique, installations sonores… autant de formes investies par KompleX KapharnaüM, Marie Vialle et Pascal Quignard, Les Souffleurs commandos poétiques, le Théâtre de l’Unité, Michel Cloup et Béatrice Utrilla, Espaces Sonores, Détachement International du Muerto Coco, François Tanguy et Pierre Meunier, Sylvain Borsatti, ou encore Catherine Froment…

 

avec

 

Marie Vialle

lectures inédites d’après La Nuit sexuelle

 

Pour cette nuit à Garonne, Marie Vialle compose avec Pascal Quignard une lecture adaptée des courts textes du recueil La Nuit sexuelle, qui est une poursuite de l’exploration littéraire entamée précédemment avec le célèbre Le Sexe et l’effroi. Une traversée nocturne, en mots et en images, illuminée par la compagnie de Bosch, Dürer, Rembrandt, ou Rubens, pour dire l'indicible de nos origines. « Si derrière la fascination, il y a l'image qui manque, derrière l'image qui manque, il y a encore quelque chose : la nuit. » (Pascal Quignard)

 

 

Michel Cloup et Béatrice Utrilla

concert-installation

en partenariat avec l’Espace Croix-Baragnon

 

La plasticienne Béatrice Utrilla et le musicien Michel Cloup, tous deux toulousains, se sont rencontrés en 1996 autour de l’album #3 de Diabologum, et ont depuis fréquemment travaillé ensemble. Début 2017, ils sont accueillis en résidence à l’Espace Croix-Baragnon pendant deux mois pour écrire un album et imaginer un concert – installation multimédia. Pour la première fois, ils co-signent les textes et Béatrice accompagne Michel derrière le micro. Fruit de cette résidence, l’album « États des lieux intérieurs » sort en décembre 2017, tandis que Garonne accueille la version scénique finale. « Le titre est à prendre au pied de la lettre (…) Personne ne sort indemne d’un état des lieux intérieurs. » (Nicola Chapelle)

 

 

François Tanguy et Pierre Meunier

théâtre

 

François Tanguy et Pierre Meunier, complices des débuts du théâtre du Radeau ayant depuis chacun tracé leur propre aventure théâtrale, sont tous deux artisans d’un théâtre malaxant textes, musique, corps et objets comme autant de matières poétiques inépuisables. Ces 22 et 23 décembre, ils se retrouvent sur les plateaux de Garonne et de l’Usine pour partager un moment spécialement imaginé pour l'occasion. Ce qui surgira de ces retrouvailles reste un mystère aujourd’hui… Mais nul doute que l’alchimie de cette amitié artistique ne manquera pas de zébrer ces nuits de fulgurances poétiques insolites !

 

en partenariat avec l’Espace Croix-Baragnon et le soutien du Fond de dotation Agnès B., Virginie et Marc Lagouarre, La cuisine (centre d’art et de design).

 

 

Catherine Froment
L’Âne

performance - création 2013

durée : 35 minutes

 

Issu du recueil de poèmes Les Chiens romantiques de Roberto Bolaño, L’Âne nous plonge dans un univers apocalyptique qui met en scène les deux fondateurs de l’Infraréalisme, Mario Santiago et Bolaño lui-même, partant en exil sur une simple moto noire semblable à un âne, et remontant les terres depuis Mexico jusqu’aux Etats-Unis. Ils croisent sur leur route les poètes qui ont par ailleurs ouvert tant de chemins, brisé tant de frontières et appellent à suivre la route de tous nos désirs.

 

distribution > performer : Catherine Froment / textes : Roberto Bolaño (Recueil Les Chiens romantiques) / création sonore : Aline Loustalot

production > Dans le sens opposé

 

 

KompleX KapharnaüM

Rudimentaire

création inédite - lecture musicale

durée : 45mn. 

 

« À l'aube, un père de famille se réveille et se prépare pour une nouvelle journée de travail.
A l'aube aussi, sur la grande place déserte de la ville, une femme attend le premier geste.
Deux histoires, deux monologues, deux espaces-temps.
Et à la fin, il y a l'incendie.
L'incendie vert émeraude. »

Rudimentaire est le troisième volet de la trilogie Notre décennie, écrite par Stéphane Bonnard, éditée en 2018 aux éditions espace 34.
La trilogie se construit sur des intuitions individuelles qui par contagion, perturbent un espace. 
Après 25 et l'espace social, l'Immobile et l'espace urbain, Rudimentaire s'intéresse à l'espace monde, dessiné depuis une quinzaine d'années, par les technologies de la communication. 

 

distribution > conception : Stéphane Bonnard / avec : Stéphane Bonnard et Géraldine Berger / guitare : Gilles Laval / régie son : Raphaël Parseihan

 

 

les Souffleurs commandos poétiques

Franchir

création inédite – déclinaison in situ de « Laboratoire Heaume-Animal, Gesticuler une pensée du monde »

durée : 20 minutes

 

« Il ne s’agit pas de parler,

Ni non plus de se taire :

Il s’agit d’ouvrir quelque chose

Entre la parole et le silence. »

Roberto Juarroz

 

Franchir questionne la notion d’immédiateté.

Dans cette hybridation d’espèce, Homme/animal, les poètes et les philosophes se font entendre.

Nous ne jouerons pas, nous ne ferons pas spectacle, nous essaierons que quelque chose se joue de nous au cours de ces prochaines Nuits Bleues.

 

distribution > Les Souffleurs commandos poétiques : Christophe Bonzom, Talou Calvet, Olivier Comte, Christian Esnay, Hélène Lanscotte, Julia Loyez, Thomas Laroppe et Nicolas Losson

partenaires > Les Souffleurs commandos poétiques sont conventionnés par le Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Ile-de-France dans le cadre du CERNI (Compagnie et Équipement à Rayonnement National et International)

 

 

le Théâtre de l’Unité

Chambres d’Amour

passes poétiques

 

« Une femme que je ne connais pas m’interpelle, Jacques, vous ne vous souvenez pas de moi, j’ai été dans votre chambre d’amour vous m‘avez fait vivre un moment exceptionnel, c’était il y a longtemps et je me souviens de chaque seconde, j’ai été émue, troublée, remuée, jamais aucun homme ne m’avait parlé comme vous l’avez fait. 
Oui, les chambres d’amour, c’est tout petit, c’est tout simple, mais c’est énorme. Et surtout cela ne se raconte pas, cela se vit. » 

Jacques Livchine 

 

distribution > accueil : Hervée de Lafond et Nicolle Rivier / en chambre : Marie-Leïla Sekri, Catherine Fornal, Sylvie Lalaude Gil Herde et Jack Livchine, Fred Patois, Françoua Guarrigues et Marcel Djondo

 

 

Détachement International du Muerto Coco

Les Lectures électroniques

(collection de 10 spectacles courts et thématiques)

durée : 25 minutes par Lecture

 

Les Lectures électroniques : 10 courts spectacles hybrides et thématiques (à tendance crétino-virtuose) – 2 voix qui parlent/chantent ensemble dans une Caravane Sonore (noire, belle, banquetée, grr) – une mélange de poésie contemporaine, de musique et de théâtre (oui) – une immersion dans une ambiance sonore et textuelle bien spécifique à chaque thème (ô oui) – le tout à base de jouets électroniques pour enfants et de jouets électroniques pour adultes (parce que les jouets, c’est pour jouer)                                                

distribution > avec : Raphaëlle Bouvier et Maxime Potard / technique : Marco Simon

partenaires > JouéClub des Pennes Mirabeau, Ville de Marseille, CD 13

 

Espaces Sonores

Création inédite par Stéphane Marin

 

Haïkus sonores installés et performés, auscultant et révélant la poésie indigène des espaces architecturaux de l’Usine. Une nouvelle étape de recherche autour du dispositif de création 
«  )) archi_teXtures sonores (( ».

 

 

 

Sylvain Borsatti

Chroniques instantanées

projection en continu instantanées sont des clichés exprimant le reflet de nos vies urbaines, exposant parfois des détails devenus invisibles. Par ce que d'un sol pavé naîtra toujours une mauvaise herbe, une fleur. D'un mur gris fleurira toujours une inscription, un tag, une œuvre. Parce que la rue est le dernier refuge de nos libertés, de nos différences mêlées. Chroniques instantanées proposent un arrêt sur l'image de nos vies bouleversées.
Chaque jour, des kilomètres parcourus, chaque soir, une série de clichés projetée au regard du public.

 

 

 

Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Bouton Play/Pause
/
Barre d'outils