Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Sébastien Barrier / Gus | l'Usine – Centre national des arts de la rue et de l'espace public(Tournefeuille / Toulouse Métropole)

Sébastien Barrier / Gus

Résumé

Sébastien Barrier et
Nicolas Lafourest

Gus

portrait de chat

Informations pratiques

samedi 3 et dimanche 4 février 2018

à 15h et 19h à l’Usine

Je réserve samedi !

Je réserve dimanche !
durée : en cours - en intérieur - à partir de 8 ans
tarifs : 15€ / 12€ 

pass famille : 22€ (1 adulte + 1 enfant de moins de 16 ans)


Détails

l’Usine accompagne, accueille, présente le travail de Sébastien Barrier depuis fort longtemps. Souvenez-vous de notre rentrée 2016 et des heures passées ensemble lors de sa conférence oeno-ludique Savoir enfin qui nous buvons. Il revient cette saison à l’Usine avec Gus, spectacle créé au Théâtre de la Colline et dont les premières se déroulent en janvier au Grand T (Nantes). Il y brosse le portrait de Gus, le chat de Nicolas Lafourest, guitariste et ami qui l’accompagne sur ce spectacle. Mais, avec ce portrait, ce sont des interrogations, des questionnements que notre narrateur hors pair nous offre en partage. A voir en famille pour cette première création de Sébastien Barrier tournée vers le jeune public.

 

« Pourquoi faut-il toujours expliquer le truc ?

Dévoiler, bousiller la surprise, risquer de tuer l’amour ? Après tout, les gosses, vous n’êtes pas stupides, et si vos parents, eux, ne comprennent pas, vous leur ferez un dessin. S’il faut vous donner envie de venir disons que Gus c’est le portrait d’un chat boiteux, pas hyper-cool, un rien zinzin, bancal, limite dangereux, un peu con sur les bords même, parfois. Mais à le côtoyer de plus près, à faire un peu mieux connaissance, vous verrez que, sans lui trouver trop d’excuses, on finit par comprendre comment il a viré chelou, voire même par croire qu’il pourrait bien changer. Si Gus, un jour, arrivait à s’aimer, peut-être qu’on parviendrait à l’aimer nous aussi. On verra…

Il y aura Nicolas Lafourest et sa guitare électrique qui pleure, crie, couine, gratte, grince, chante, accompagne, souligne, recouvre et transforme tout ce qu’elle touche en paysage de film.

Et puis il y aura moi, et ma grande gueule.

à plus, dans le bus, Gus. »

 

Sébastien Barrier

Sébastien Barrier, la quarantaine bien tapée, est fils de travailleurs sociaux sarthois.

Cela n’explique qu’en partie son rapport pathologique et jubilatoire à la parole, qu’il subit et travaille depuis son plus jeune âge. Après des études avortées en faculté de lettres, il se frotte aux arts du cirque au Lido à Toulouse et entame de longues expériences en compagnie, parmi lesquelles le Phun et le GdRA.

Pendant une dizaine d’années, il promène son personnage, Ronan Tablantec, alter ego marin-prêcheur douarneniste, friand de prises de parole urgemment documentées, particulièrement poreuses aux contextes qui les accueillent. En 2014, il crée Chunky Charcoal, aux côtés de Benoît Bonnemaison-Fitte et Nicolas Lafourest et Savoir enfin qui nous buvons, une ode à l’ivresse en hommage aux artisans généreux que sont les vignerons.

 

Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Bouton Play/Pause
/
Barre d'outils