Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Camille Boitel – L’homme de Hus | l'Usine – Centre national des arts de la rue et de l'espace public(Tournefeuille / Toulouse Métropole)

Camille Boitel – L’homme de Hus

Résumé

Camille Boitel

L’homme de Hus


Détails

l’Usine et le théâtre Garonne présentent une pièce mise en veille par son propre auteur pendant une dizaine d’années : L’homme de Hus de Camille Boitel. Avec son corps mal dégauchi et sa maladresse maîtrisée, cet acrobate, danseur, jongleur nous rappelle le drolatique Charlie Chaplin ou le virtuose Buster Keaton. Entre théâtre d’objets et pantomime, entre déséquilibrisme et art du burlesque, il place haut la question de la résistance, de la persévérance, de la lutte contre la fatalité. C’est avec ce spectacle que son talent avait été révélé en 2003. Et c’est avec une certaine forme d’impatience que l’on attend le retour de L’homme de Hus et son réjouissant désordre.

 

Ce spectacle, je m’étais promis de ne plus le jouer, par peur de le trahir, de m’habituer à le jouer, de le faire à moitié. C’est après quelques nuits d’insomnies à le rejouer dans les méandres de ma mémoire, dix ans après, que j’ai pris la décision brusque de le retrouver, sentant qu’il était une nourriture dont j’avais besoin artistiquement. Non pas la reprise d’un vieux spectacle, mais quelques traditions ancestrales, quelques poèmes préhistoriques encore à inventer.

Camille Boitel

 

Sur la scène, un combat étrange est en cours. Une silhouette s’avance dans une semi obscurité et tente de s’installer sur une chaise devant une table. Ou tente de s’extraire d’un tas de tréteaux. Et elle tente en vain.

Chaque essai échoue. Et à chaque échec, tout se complique, les objets se multiplient, les rythmes s’intensifient…

Une lutte acharnée contre tréteaux, chaises et autres machines de laquelle se dégage in fine une forme de poésie, voire un art du ratage.

 

Camille Boitel

Acrobate, danseur, comédien, musicien : en véritable artiste de cirque, Camille Boitel est tout cela à la fois. Formé très jeune à l'école de cirque d'Annie Fratellini, Camille Boitel fait ses premières armes d'équilibriste et entend bien apporter sa propre pierre à l'art du cirque. Ainsi il crée un personnage décalé à « l'humour désastreux et désastré » (dixit la plaquette de présentation de sa compagnie). Figure centrale du spectacle éponyme, cet « homme de Hus », créé par Camille Boitel en 2005 (bizarre au niveau des dates de création), se situe aux antipodes du cirque traditionnel : il utilise les effets pour raconter une histoire et non pas l'inverse. Ce spectacle lui permettra d'obtenir un prix Jeunes Talents cirque. Hors des circuits traditionnels, Camille Boitel travaille sur la durée. Fondateur de la compagnie Lamereboitel, il a mis plus de 10 ans avant de donner le jour à une œuvre personnelle, particulière, pleine d'énergie et d'humour subtil, L'Immédiat. (…) Camille Boitel provoque ainsi un rapport plus politique au théâtre. Son goût pour le catastrophisme et la cacophonie visuelle ne font que confirmer cette impression et l'œuvre reste une fiction savamment orchestrée. L'humour y naît de la non réaction de ces personnages, de leur acceptation d'une sorte de fatalité et de leur impuissance, jusqu'à devenir des sortes d'objets eux-mêmes.

Claire Heggen et Yves Marc – www.ina.fr

Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Bouton Play/Pause
/
Barre d'outils