Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Fin d’Interdiction de Stationner opus 2 – Des longs chemins qui dansent – groupe Unber Humber | l'Usine – Centre national des arts de la rue et de l'espace public(Tournefeuille / Toulouse Métropole)

Fin d’Interdiction de Stationner opus 2 – Des longs chemins qui dansent – groupe Unber Humber

Résumé

Fin d’Interdiction de Stationner opus 2 – Des longs chemins qui dansent
groupe Unber Humber


Détails

Toulouse, Blagnac, Cornebarrieu, Pibrac… sont les communes du Grand Toulouse où l’Usine a proposé Des longs chemins qui dansent, une création in situ du groupe Unber Humber.

Quatre villes, quatre étapes d’expérimentation chorégraphiée dans des espaces verts : une occasion inédite de rencontrer la danse dans l’espace public.

 

En 2008, l’Usine a invité le groupe Unber Humber (Patricia Ferrara) pour le second rendez-vous de ce projet culturel et artistique. l’Usine a ainsi poursuivi sa réflexion autour de l’espace urbain en proposant une création de danse contemporaine au cœur des espaces verts de l’agglomération.

 

Avec Des longs chemins qui dansent, Patricia Ferrara a prolongé sa recherche chorégraphique lancée avec Promenade préparée (2004) : ce parcours en milieu naturel interrogeait la place du spectateur en créant une interaction danse-paysage. Ici, la chorégraphe du groupe Unber Humber a proposé une création spécifique autour d’une traversée sensible du réseau vert urbain, de ces lieux intermédiaires entre nature et ville.

Des jardins publics aux champs cultivés, des bords de la Garonne aux terrains vagues, la chorégraphe, accompagnée de cinq danseurs et d’un musicien, a emmené avec elle un groupe de 30 personnes, tour à tour spectateur et acteur. Cette petite unité mouvante, partie du cœur urbain toulousain, s’en est éloignée en traversant les communes de Blagnac, Cornebarrieu pour enfin arriver à Pibrac, dans un paysage de campagne. Une manière alternative d’appréhender les interstices végétaux de nos villes.