Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Fin d’interdiction de stationner opus 8 – Mouvements en territoire familial – Sandrine Maisonneuve | l'Usine – Centre national des arts de la rue et de l'espace public(Tournefeuille / Toulouse Métropole)

Fin d’interdiction de stationner opus 8 – Mouvements en territoire familial – Sandrine Maisonneuve

Résumé

Fin d’interdiction de stationner opus 8 - Mouvements en territoire familial

Sandrine Maisonneuve


Détails

Pour ce 8ème opus, Sandrine Maisonneuve est invitée par l’Usine à explorer le territoire familial. Chorégraphe attachée aux écritures du réel, elle explore depuis plus de dix ans la composition instantanée. Au gré de ses créations performatives, elle collabore avec des plasticiens, des compositeurs… Ici en immersion au cœur de familles, l’artiste accompagnée de performeurs et de vidéastes, interroge le territoire intime, à travers les liens, le mouvement, les déplacements… Une recherche jusque dans le prolongement intérieur / extérieur avec une attention singulière sur l’espace public et les interactions induites sur l’espace privé, intime, familial.

 

Depuis mars 2016, la chorégraphe Sandrine Maisonneuve va à la rencontre de trois familles pour explorer l’intime de leur espace privé. Accompagnée par la danseuse Silvia Di Rienzo, la compositrice Yoko Higashi, ainsi que les vidéastes et photographes Erik Damiano et Loran Chourrau, elle interroge ces Mouvements en territoire familial jusqu’à leur prolongement vers l’extérieur, dans l’espace public.

 

En parallèle, la chorégraphe explore la composition instantanée avec cinq danseurs, appelés « peseurs », dans le cadre d’un laboratoire.

Pour cette deuxième partie de projet, Sandrine Maisonneuve et son équipe privilégient la rencontre et le croisement entre familles et peseurs lors de temps de performances communs, dans les foyers, à l’Usine et en extérieur.

 

Le travail d’exploration dans chaque maison, entamé en 2016, se poursuit avec de nouvelles performances avec les familles, au sein de leurs foyers. Le mouvement commun de la famille et celui de ses membres seront des gestes « prolongés » par un vidéaste, un éclairagiste, une musicienne, en vue d’augmenter le réel et transfigurer les habitats.

 

Ces tentatives amènent peseurs, laboratoire de danseurs-chercheurs en action, et familles à se croiser de plus en plus régulièrement lors de temps de pratique et de recherche. Les matériaux extraits de ces temps d’expérimentation sont autant de formes chorégraphiques, visuelles et sonores à partager en public, à l’Usine ainsi que sur le territoire extérieur.

 

Faire famille pourrait être la vibration volontaire d’un organisme vivant, dont les cellules membres se garantissent d’une présence à l’autre renouvelée, par la maintenance du désir certes, mais du nourrir comme du retrait, de la maintenance de l’autre en soi.
Sandrine Maisonneuve

 

Restitutions


*les samedi 11 et dimanche 12 mars 2017

chez les familles participantes

 

*du 18 au 23 septembre 2017

Expérimentations en espace public

le samedi 23 septembre 2017

Restitutions en espace public 

à Toulouse

à 10h au Salon de thé JDT – Place de la Trinité

à 11h30 au Musée des Augustins

à Tournefeuille

à 18h à l’Usine

 

*du 2 au 7 octobre 2017

Expérimentations à l’Usine

le samedi 7 octobre 2017

Restitutions dans les différents espaces de l’Usine avec les familles

à 19h à l’Usine

 

Chargement du lecteur...


Veuillez patienter pendant le chargement de la page.