Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Allant vers – cie Kiroul | l'Usine – Centre national des arts de la rue et de l'espace public(Tournefeuille / Toulouse Métropole)

Allant vers – cie Kiroul

Résumé

cie Kiroul

Allant vers



Détails

C'est ici la rencontre de l'Envers et de L'Endroit

Deux mondes que tout oppose

et qui se retrouvent enfin

Cyril Puertolas - metteur en scène

 

l’Usine accueille la compagnie Kiroul, réunie au complet après vingt ans de création de spectacles. Allant vers est une aventure poétique et étrange menée par Cyril Puertolas et Dimitri Votano sous le regard de Sylvain Cousin.
Dans ce récit du purgatoire, ils nous invitent à perdre nos repères, en cheminant avec humour à travers des univers qui empruntent autant à l’Enfer de Dante, l’isolement de Dafoe ou l’imaginaire futuriste de Philip K. Dick. Un voyage initiatique, poétique et teinté d’anticipation dont l’Usine présente les premières.

 

Allant vers est une proposition artistique qui s’inscrit dans l’espace public, et qui souhaite, par le biais d’une poésie de l’absurde, avec humour et gravité, amener un public à s’interroger sur différentes perceptions de la réalité.
Sommes-nous bien vivants ? Quels chemins souhaitons-nous emprunter ? Nous sommes-nous trompés de direction ? Faut-il rebrousser chemin ? Il n’y aura évidemment pas de réponse mais une sorte de diptyque théâtral mêlant des bruits de l’Histoire, des imaginaires futuristes, des interrogations très actuelles, une expérience abolissant progressivement les frontières entre acteurs et spectateurs.

 

 

Compagnie Kiroul

 Implantée à Jegun (Gers) et créée en 1998 par Cyril Puertolas et Dimitri Votano, la Compagnie Kiroul participe aux actions menées par La Petite Pierre, lieu culturel en pleins champs, créé simultanément, autour du développement du spectacle vivant en milieu rural. Devenue association autonome en 2005, la compagnie Kiroul reste néanmoins accueillie de façon permanente sur le site de La Petite Pierre. L’auteur Eric Durnez, partenaire de la première heure, rejoint la direction artistique de la compagnie en 2007, jusqu’à son décès en 2014.
La compagnie Kiroul explore divers registres de la création théâtrale : théâtre de rue, théâtre jeune public, théâtre de texte, théâtre d’objet. Elle mène plusieurs projets de front avec des équipes différentes, dans l’idée de défendre les spectacles dans la durée, d’assurer à la compagnie un bouillonnement permanent entre spectacles en chantier, spectacles en tournée. Pour alimenter sa recherche et ouvrir ses horizons, la compagnie Kiroul fait régulièrement appel à des artistes rencontrés lors des festivals et des tournées.
Le désir d’être hétérogène, pluridisciplinaire n’empêche pas l’affirmation de spectacles en spectacles, d’une éthique de travail dans laquelle chaque participant au projet est fortement impliqué et appelé à régulièrement redéfinir sa place et sa fonction.
La compagnie Kiroul a le souci d’aborder tous les publics, dans un maximum de lieux possibles, dédiés ou non au spectacle. Elle a un penchant pour l’absurde, le « décalé » comme moyen d’aborder les questions d’aujourd’hui, qu’elles soient sociétales ou politiques. La compagnie Kiroul attache beaucoup d’importance à la réflexion sur la relation au public, questionnement qui se concrétise par ses choix esthétiques, scénographiques et par la recherche de registres de jeu brisant « le quatrième mur ».

Comment va la terre ? Elle tourne ! (2002), Le voyage intraordinaire (2008), Jamais Jamais (2013), La maman du prince (2014).

 

Veuillez patienter pendant le chargement de la page.