Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Gora ! Un selfie au milieu des sioux / Collectif Balleperdue | l'Usine – Centre national des arts de la rue et de l'espace public(Tournefeuille / Toulouse Métropole)

Gora ! Un selfie au milieu des sioux / Collectif Balleperdue

Résumé

Collectif Balleperdue

Gora ! Un selfie au milieu des sioux


Détails

« Né en 1984, Manu Berk, auteur du collectif, a entre 12 et 16 ans quand le Pays Basque Nord est encore marqué par les détonations et une jeunesse militante active. Les bars enfumés laissent des traces de discussion radicale, ils deviennent des lieux où la fête et le rock notamment servent à véhiculer des messages qu'on retrouve tagués sur les murs : GORA !

Lui, ne parle pas la langue, il a grandi dans cet univers entre le surf et les manifs, l'art et le militantisme, se souvient encore des drapeaux brûlés et des odeurs de bombes à taguer. Fasciné par ces images politiques, il collectionne les tracts, les autocollants, les posters, les cartes postales avec des étoiles rouges, et se prend pour un sioux.

Aujourd'hui, il s’interroge sur lui-même, sa propre révolte, ses racines créolisées et s’en amuse.

Gora ! est une traversée auto-fictive qui questionne les zones d’influence, les mécanismes d’appartenance pour en dégager une forme performative et visuelle où texte, musique live et images dialoguent avec le lieu, espace du poétique et politique. »

 

Collectif BallePerdue

Le collectif toulousain rassemble une équipe de six personnalités pluridisciplinaires autour de la metteuse en scène Marlène Llop. Ensemble, ils partitionnent textes fragmentaires, musique live et images vivantes tout en s’affranchissant des frontières entre boite noire et paysage. L’Usine s’engage en tant que producteur délégué auprès d’artistes qui incarnent une nouvelle écriture des arts de la rue. Elle accompagne ainsi le Collectif BallePerdue depuis 2016.

Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Bouton Play/Pause
/
Barre d'outils