Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Canevas, point de croix et tralala / La soi-disante cie | l'Usine – Centre national des arts de la rue et de l'espace public(Tournefeuille / Toulouse Métropole)

Canevas, point de croix et tralala / La soi-disante cie

Résumé

La soi-disante cie

Canevas, point de croix et tralala

 

 

Informations pratiques

jeudi 6 mai 

à 18h30 à Toulouse - Place Saint-Sernin

durée : 1h10 -  à partir de 10 ans

tarifs : tarif plein : 10€ / tarif réduit : 5€ / tarif jeunesse : 3€

 

réserver

 

 


Détails

Spectacle présenté dans le cadre du temps fort - arts en espace public de l'Usine du 13 mars au 19 juin 2021. 

 

 

Une ancienne comédienne, fatiguée de ce métier, va tenter une reconversion professionnelle à 50 ans passés. Elle se lance dans la création d’objets artisanaux, à partir de canevas et de point de croix, et elle va essayer de vendre ses créations sur son stand.

Pas certaine de l’intérêt du public pour son modeste marché de créateurs elle décide de faire une performance pour attirer du monde : durant une heure, elle va réaliser un canevas en direct devant les gens. Tout en réalisant son oeuvre, elle va leur adresser la parole et petit à petit se laisser aller à se raconter.

Cette prise de parole se fera sur le stand même où elle aura proposé à d’autres créatrices d’exposer. Ce qui fait que le public pourra réellement acheter des articles exposés, s’il le souhaite, avant ou après l’heure de la performance/représentation.

 

"Comme dans ma précédente création Attifa de Yambolé où le conte africain était un prétexte pour aborder la question du racisme inconscient, l’idée du stand de créateur et du canevas servira à aborder des thématiques plus profondes et plus universelles comme entre autres, la création, le rapport au travail, le vieillissement, le mal être, l’angoisse existentielle…"

​​Valérie Véril

 

Découvrez l’entretien en intégralité ICI

 

​​​​​​​

Valérie Véril

Comédienne depuis 1987, elle crée en 2015 « La Soi-disante compagnie » pour porter ses propres projets. À cette occasion, elle recrée Attifa de Yambolé, une version duo bilingue Fr/Lsf (Langue des signes) avec la comédienne sourde Delphine Saint Raymond. Il s’agit de l’adaptation du solo du même nom créé en 2012, produit par 26000 couverts.

En 2018, elle met en scène Quelque part au milieu de la nuit un texte de Daniel Keene auquel elle associe un film qu’elle co-réalise avec Erik Damiano.

En parallèle, elle mène des actions culturelles avec des seniors, mêlant travail d’écriture et de lectures publiques, dans le cadre de dispositifs soutenus notamment par la DRAC Occitanie. Elle travaille aussi régulièrement sur des mises en scènes pour d’autres artistes ou compagnies : sur Fée de Fred Tousch, Ça crac crac dans le jardin de Colette Mignié, Après moi le déluge de la cie des Géraniums… Auparavant, pendant 17 ans, elle a été une des comédiennes attitrées de la cie 26000 Couverts. De même que pour Royal de Luxe pendant de nombreuses années. Elle a aussi participé à plusieurs spectacles de danse en tant que comédienne-danseuse avec, entre autres, la Cie D.C.A. de Philippe

Decouflé. Elle a collaboré avec d’autres compagnies et metteurs en scène : Solange Oswald et Le Groupe Merci, Le Phun, La compagnie des Femmes à barbe, Les Brigands, Laurent Pelly, Les Cyranoïaques…

Elle a aussi été co-fondatrice de compagnies et porteuse de projets pour lesquelles elle prenait part à la scénographie, au fonctionnement, à la diffusion, et surtout à la mise en scène : Cirkatomik, Projet 816, Les Soeurs Placard… Depuis deux ans, elle se passionne pour le canevas et le point de croix.

 

 

 

Veuillez patienter pendant le chargement de la page.